Quand il est temps, il est temps !

Eh oui, il est temps de faire un nouveau site internet. Pour ce faire, mon amie Greet Bunnens de YouBrandBuilder et moi-même avons rencontré un developpeur de sites internet. Celui-ci s’est présenté, lui et son entreprise. Il avait déjà rencontré Greet et il fallait que je le voie aussi afin de décider si on allait collaborer avec lui ou non.

Concrètement, nous sommes ici dans une situation de vente. Une situation ou un tiers présente ses services ou produits dans le but de réaliser un accord d’achat en échange d’argent. C’est clairement une situation classique de vente.

Et, c’est plus fort que moi, mais je devais écrire ce blog car cette discussion de vente a été si nulle au niveau commercial que je veux que tu tires un enseignement de ces erreurs. Erreurs à ne reproduire en aucun cas ! Et je dois avouer qu’il était doué pour commettre des erreurs! Je l’en remercie car il m’a donné la matière de ce blog!

Qu’est-ce que ce pauvre homme a fait de si mauvais dans cette discussion de vente, à N’ABSOLUMENT PAS FAIRE.

1. Contact visuel :

Dès son premier contact, il n’avait d’yeux que pour mon amie Greet. J’étais là, mais il ne me voyait pas. Parfois, il jetait un coup d’œil sur moi, mais pas plus. Evidemment, ça n’était pas un bon début !

CONSEIL : Partage ton attention entre les différents interlocuteurs.

2. Groupe cible :

Je lui ai demandé quel était son groupe cible. Il m’a répondu qu’il travaillait avec le tout petit entrepreneur qui voulait un site web de base et qui ne connaissait rien du commerce en ligne. Bref, un site web archi simple, rien de spécial. Mauvaise réponse! Surtout s’il sait ce que je fais!

CONSEIL : Informe-toi au préalable du contexte professionnel de ton client potentiel et de ce qu’il fait.

CONSEIL : Essaie d’éviter des positionnements tranchés qui peuvent se révéler désavantageux pour toi.

3. Concurrence :

Durant notre discussion, il a dit plusieurs fois que la concurrence travaillait mieux et était capable de faire des sites web plus complexes. Son focus était plutôt de faire des sites web très simples, pour les entrepreneurs très simples. Pardon ? Entrepreneur simple, moi ?!

CONSEIL: Il est primordial de te positionner comme un expert dans ton domaine d’expertise. Personne ne désire acheter chez un looser qui se positionne comme médiocre. ( Je sais, j’y vais fort dans la formule, mais soyons honnête…j’ai quand même raison, non ?)

4. Prix :

Après même pas 5 minutes il m’a donné le prix du site web. Beaucoup trop tôt dans un processus de vente ! Il n’a pas encore expliqué comment il travaille, pourquoi de cette façon, pourquoi il est différent de la concurrence et meilleur qu’elle. Il aurait donc dû exposer davantage avant de me donner son prix. A ce stade de la vente, nous n’avions pas encore les éléments pour estimer la valeur de son service. En dévoilant le prix beaucoup trop tôt, nous n’étions pas capables d’estimer la valeur réelle de son produit/service. Dommage ! Vraiment dommage !

CONSEIL: Assure-toi que tu livres ton prix après avoir donné toute l’information nécessaire afin que le client puisse estimer la valeur réelle de ton produit/service.

5. Descriptif :

Pendant qu’il décrivait le site web, il a dit plusieurs fois qu’il s’agissait d’un site web ‘simple’ et que la concurrence faisait de meilleurs sites, plus complexes. Pourquoi sous-estime-t-il ses propres services/produits ? C’est incompréhensible !

CONSEIL : Ne sous-estime jamais tes propres services ou produits. Tu dois être fier de ce que tu fais, fier de ce que tu délivres ! Je le répète encore une fois : un client ne va pas acheter chez quelqu’un qui sous-estime ses propres services ou produits !

Cette situation commerciale a été une véritable école pour ce qu’il ne faut surtout pas faire dans la vente! Des erreurs immenses qui ont un impact immense !

C’est pour cela que ces erreurs sont importantes, trop importantes pour les parcourir en vitesse. La semaine prochaine, tu recevras les 5 autres erreurs faites par ce développeur de site web dans le processus de vente.

Là, tu sauras également si nous avons décidé de travailler avec lui ou non ?

Suspense…

Tiens bien ton mail à l’œil pour connaître la suite

A la semaine prochaine

Karina